Your search results

Visite avec le CAUE 31 de l’éco quartier Hillès à Léguevin


« Du Souhaitable au réalisable : Maîtriser la qualité des opérations d’aménagement »
extrait des ateliers CAUE31 : https://www.ateliers-caue31.org

La chambre régionale Midi-Pyrénées du SNAL dont François Rieussec est le Président et le CAUE 31 ont réalisé une visite commentée de l’éco quartier d’Hillès à Léguevin suivi d’un débat en présence d’acteurs locaux de l’aménagement.

Une occasion de confronter désir de qualité et réalité opérationnelle.

Éco quartier HQE Hillès à Léguevin

Programme de  204 logements (84 en collectif+ 120 maisons individuelles)

Surface terrain :14,7 ha

> Maître d’ouvrage : ARP Foncier & SATER

> Maîtres d’oeuvre :ARUA (architecte),V. Courcelle (paysagiste), Pérénis (AMO environnement),ACQ (BET VRD),Ge Infra (géomètre),Ginger-CEBTP (étude de sol), INRAP (archéologue)

Située en lisière d’un parc de 5 hectares et à 5 minutes à pied du centre-ville de Léguevin, l’opération se développe en léger balcon au dessus de la plaine inondable et du bois qui longent le Courbet.

Le projet valorise le contexte architectural et naturel existant par l’implantation de parcelles individuelles dans la continuité de l’habitat pavillonnaire présent, la mise en valeur du ruisseau du Courbet ou la mise en place d’un bassin de rétention d’eau paysagé. Par ailleurs, l’architecture est aussi maîtrisée via l’architecte d’opération, l’architecte conseil des constructeurs individuels, les plans masse des lots avec alignements, mitoyenneté imposées… et enfin le règlement strict de lotissement.​

En plus de la culture du développement durable, l’écoquartier Hillès (labellisé HQE Aménagement) accorde une attention particulière à la mixité sociale et urbaine. On trouve différentes typologies d’habitats – maisons de ville mitoyenne, villas, collectifs T2 et T3, logements intermédiaires T2 à T4… – mixant différents statuts d’occupation et d’habitants – locatif et accession sociale, primo et seconde accession privée…

Enfin, le lien social et intergénérationnel est assuré par la création d’espaces publics accessibles à l’ensemble des habitants – tels que le belvédère (place conviviale), la zone des jardins partagés ou encore l’insertion de terrain de sport dans le projet.

Maisons individuelles de l’avenue des Tournesols

L’entrée du quartier se fait  depuis l’avenue d’Armagnac – axe qui relie le quartier au centre-ville.

Les premiers lots accueillent des maisons individuelles, souvent mitoyennes par un côté, implantées sur des petites surfaces.

Parc et maisons individuelles le long de la zone boisée

Le quartier est borné au sud est par une zone boisée naturelle qui longe le ruisseau du Courbet. C’est en bordure de cette zone qu’a été aménagée
une plaine verte.

Le long de la plaine verte, à l’instar de l’ensemble des maisons individuelles du quartier, chaque propriétaire de maisons individuelles a reçu des végétaux à planter dans son jardin.

​Intervention de François RIEUSSEC Durée : 1’00

 

Logements collectifs et jardins familiaux le long du parc

L’opération comprenait l’aménagement d’un parc planté le long de la promenade et l’implantation de jardins familiaux.

Un parc et ses jardins familiaux sont visibles depuis le balcon de deux résidences de logements collectifs.

Interventions de : V. COURCELLE, paysagiste en charge de l’aménagement paysager du projet et JP. RIBES, architecte du plan d’aménagement et des collectifs, agence ARUA.

Durée : 1’01

 Logements intermédiaires sociaux

Le lotissement compte une opération sociale constituée de logements intermédiaires. Accessible depuis l’autre portion de l’avenue des Tournesols, elle fait face aux collectifs dont l’arrière donne sur le parc.

Intervention d’un représentant de 3F, bailleur social.

Durée : 0’57

 

Rappel gratuit